LA RN7: LE FAMEUX ITINERAIRE PLUS TEMERAIRE

En 9 jours nous avons fait 2741 km au compteur.

Le jour J, on a quitté la ville de Tana à 4 h 30. On a roulé doucement pour admirer les paysages du beau matin. On a pris le petit-déjeuner à Ambatolampy, puis on a continué jusqu’à Antsirabe.

 

 

 Notre première visite était chez M. Mamy.Un artisan qui fabrique des voitures, vélos et pousse-pousse en miniature à partir des déchets. Rassurant de savoir qu’il y a des gens qui pensent au recyclage d’une manière créative.

On a pris le déjeuner à Ambohimahasoa pour ensuite continuer vers Ranomafana qui est à 30 km de la Nationale 7.

Une grande bouffée d’oxygène avec des bruits d’oiseaux et la rivière qui coule. Nous étions dans un hôtel bien confortable avec un jardin magnifique.

 

Un petit tour devant le centre VALBIO , un centre de recherche international pour la conservation des plantes . Malheureusement, depuis la crise sanitaire, ils ne reçoivent plus des visiteurs. Alors, on est parti à la rencontre du président des guides à Ranomafana pour en savoir plus sur ce centre.

Selon lui, le centre est dédié à la recherche sur la biodiversité et l’environnement. Fondé par Dr Patricia Wright, après 3 ans de construction, le centre est aujourd’hui composé d’une salle de formation, une salle de conférence, un studio audio-visuel, et un laboratoire. À part d’être un centre de recherche, ils proposent également des échanges communautaires axés sur l’éducation ayant trait à la conservation, la santé, l’hygiène et le développement économique.

 En ce moment ils sont en train d’établir des nouveaux produits pour relancer le secteur tourisme. Par exemple le « projet pépinière » par le club de conservation (VALBIO, PIVO…) qui consiste à inviter les touristes à reboiser, c’est-à-dire une reforestation payante. 

 

On a ensuite visité l’arboretum, destiné aux amoureux de palmiers et quelques flores. Pour terminer avec un petit tour du centre thermal qui est encore bien entretenu après plus de 10 ans d’existence.

Nous avons repris notre route et on s’est arrêté pour visiter une réserve communautaire près d’Ambalavao. Ne vous attendez pas à randonner toute la journée, mais plus simplement à admirer le cadre panoramique et prendre du temps à côtoyer les lémuriens.

 

 

Avant d’arriver à Tuléar on est passé par la ville d’Ilakaka, une petite ville dans le « Far West » de Madagascar, à découvrir surtout le quotidien des mineurs.

 

 

Enfin arrivé à Tulear, notre destination finale comme on dit, une petite halte « tsy miroro » à l’Auberge de la Table, la bonne adresse pour se détendre. Connu aussi pour son fromage de chèvre et son arboretum pour les amoureux des flores, là où on conserve la plupart des flores endémiques du sud-ouest de Madagascar. On a donc pris le temps de se reposer un jour avant de continuer notre éductour qui était rempli de découvertes.